J-SOS l”application qui peut vous sauver la vie

J-SOS application

J-SOS l”application qui peut vous sauver la vie

Il y a deux choses que l’on trouve partout ou presque dans le monde : la technologie israélienne et les chaliah chabad – les émissaires loubavitch comme on les appelle en France. Alors quand l’un d’entre eux “rencontre” la technologie de pointe israélienne, ça donne une nouvelle application J-SOS, qui peut vous sauver la vie.

En effet, le constat a été simple pour Yogev Deri, un membre du mouvement Chabad et un ancien du YAMAM – l’unité d’élite des services anti-terroristes israéliens. Quand on est à l’étranger et qu’il arrive un pépin – accident de voiture, incident médical, catastrophe naturelle, attaque terroriste etc…- on ne connait ni les numéros d’urgence locaux, ni la langue, ni même parfois l’endroit exact où l’on se trouve, rendant les démarches difficiles.

C’est donc dans ces moments déjà difficiles en eux-mêmes, que l’application J-SOS rentre en action. Il suffit d’appuyer sur le bouton de J-SOS et des volontaires disponibles 7j/7 et 24h/24 répondent à votre appel et traitent votre demande. En cas de problème médical par exemple, ils vous mettront en contact avec le chaliah chabad le plus proche de votre localisation – il y en a plus de 6500 à travers le monde – qui fera les premières démarches pour vous. En effet, le chaliah a une parfaite connaissance de l’environnement local et pourra donc contacter le service le plus concerné. En cas d’attaque terroriste, les volontaires de J-SOS contacteront directement pour vous la police locale et leur signaleront votre situation et votre localisation. Les utilisateurs de J-SOS peuvent aussi envoyer via l’application des photos et des messages texte ou audio pour assister les services de secours dans leur action.

Mais J-SOS marche également dans l’autre sens. Si une attaque terroriste ou une catastrophe naturelle lui est signalée, l’application peut contacter tous les utilisateurs qui se trouvent dans la zone concernée pour leur recommander la prudence voir des actions à entreprendre.

L’idée de cette application J-SOS est venue à Yogev Deri en 2014, lors du kidnapping des 3 adolescents dans le Gush Etzion. C’est pourquoi, il a également prévu une procédure pour contacter le centre d’urgence de J-SOS sans avoir à parler, en cas de kidnapping par exemple.

Alors si vous partez en voyage, n’oubliez pas de télécharger l’application J-SOS, en espérant ne pas avoir à l’utiliser…mais on ne sait jamais.

 

Related posts

Give a Reply