chaine des générations

"La chaine des générations" nouvelle version 2.0

La chaine des générations est une attraction qui se trouve depuis une dizaine d’années juste à coté du Kotel, en haut des escaliers au dessus de l’entrée des hommes. Vous l’avez peut être déjà visitée. Elle raconte l’histoire des juifs à travers le temps et les générations et est décorée de nombreuses sculptures en verre gravées de noms.

L’idée est venue d’un sondage fait il y a une vingtaine d’années auprès des personnes, touristes et locaux, qui venaient au Kotel. Ils devaient résumer en une phrase l’expérience qu’ils y avaient vécue…. La plupart des personnes interrogées répondaient qu’il était impossible de répondre en une seule phrase. Mais l’insistance du responsable des lieux permit néanmoins de dégager une phrase qui revenait continuellement  » Ici – au Kotel – on a l’impression d’être un maillon de la chaine des générations ».

Mais voilà la génération Y , fan de nouvelles technologies, a remplacé la génération X et en 2021 on ne peut plus raconter  les histoires de la même façon. D’où une toute nouvelle présentation de cette histoire, plus interactive et attractive. Et ça marche !

Alors la visite commence devant un petit écran pour prendre votre photo …. spolier alert …. vous la retrouverez à la fin de la visite… Puis on s’installe dans un petit théâtre, face à un grand écran. Eviatar Banaï – un des chanteurs de cette famille artistique renommée et dont l’épopée familiale de la Perse à Jérusalem est le symbole du retour à Sion – apparait  et raconte en quelques mots l’histoire de sa famille. De Bana, ils deviennent Banaï en ajoutant un youd à leur nom en arrivent à Jérusalem – ירושלים. C’est lui qui va accompagner les visiteurs, dans la version en hébreu, tout au long de la visite qui dure environ 40 minutes. 

Dans les dédales de ce musée, 4 étapes nous attendent : אמונה, ערכיםצ תיקוןת זיכרון – 

* אמונה – la emmouna ( la foi) : Avraham qui croit en un Dieu unique et qui montrera le chemin au reste du peuple

* ערכים – les valeurs : de l’Egypte à Israël avec ses miracles jusqu’à la construction du Temple de Jérusalem, les juifs deviennent un peuple

* תיקון – la réparation : l’exil après la destruction du Temple avec à chaque époque ses gardiens des traditions et de l’histoire comme la reine Esther par exemple

* זיכרון – les souvenirs : ceux des traditions, des fêtes que l’on garde en exil, ceux des 6 millions de juifs exterminés par les nazis et enfin le retour sur la terre d’Israël 

A chaque étape, des sculptures de verre gravées de noms qui rappellent cette chaine des générations. Mais aussi – et c’est là la nouveauté – un petit film projeté sur un mur qui raconte l’histoire du peuple juif. Et c’est donc Eviatar Banaï qui la transmet, la grande histoire et celle de sa famille, le tout accompagné en musique.

Le parcours se termine par un mur de verre sur lequel sont gravés le noms des soldats tombés pour la création et la survie d’Israël.

Dernière étape, un amphithéâtre rond sur les murs duquel se projette un résumé de l’histoire qui vient de nous être contée. Et parmi les portraits qui défilent …. vous aurez deviné, le vôtre pris au début de la visite.

chaine des générations 1

Une version anglaise devrait voir le jour d’ici l’été 2021. Ce ne sera pas Eviatar Banaï qui en sera la vedette mais un acteur américain qui chantera aussi des chansons connues. Si la demande s’en fait sentir, d’autres versions devraient voir le jour par la suite, dont pourquoi pas une en français. 

Je dois dire que cette nouvelle présentation est beaucoup plus intéressante que la précédente que j’avais vue il y a quelques années. En effet, la vieille était beaucoup plus axée sur les sculptures de verre … qui pour être honnête ne présentent pas un intérêt majeur dans l’histoire. Soit, certaines sont impressionnantes ou symboliques comme celle brisée en 6 morceaux et qui représente les vies brisées des 6 millions de victimes de la Shoah. Mais c’est l’histoire avec un grand H et les petites histoires individuelles, comme celle de la famille Banaï, qui font tout l’intérêt de cette attraction. Et dans cette nouvelle version, elle trouve sa véritable place, au centre de la visite. 

Plus d’infos et réservation : Le Centre de la Chaîne des générations | Sites du tunnel du Mur occidental (thekotel.org)

texte et photos : Valérie Cudkowicz