« Le mendiant de Jérusalem » à Jérusalem : à ne pas rater

Croyez-vous aux coïncidences? Moi je ne sais pas mais c’est un fait que l’on m’a annoncé que la pièce  » Le mendiant de Jérusalem  » adapté, mis en scène et interprété par Steve Kalfa se jouerait le 21 novembre 2017 à 20h au théâtre Khan de Jérusalem, alors que j’étais justement en train de lire les mémoires de Elie Wiesel  » Tous les fleuves vont à la mer « .

Elie Wiesel a écrit ce superbe texte en français, en rentrant d’Israël après les événements de la guerre des Six Jours en 1967 et la libération de la vieille ville de Jérusalem et du Kotel. Dans ses mémoires il raconte comment il s’est senti obligé au moment du déclenchement de la guerre de partir en Israël, d’être là-bas pour témoigner et comment il attrapera un des derniers vols entre Paris et Tel Aviv le 6 juin 1967. Il raconte ce qu’il voit mais aussi son étonnement quand son éditeur Paul Flammand lui annonce que son roman  » Le mendiant de Jérusalem  » – le premier qu’il dédie à Marion, sa future femme – pourrait obtenir le prix Médicis, qu’il reçoit effectivement.  Elie Wiesel était journaliste mais avant tout un témoin et un merveilleux raconteur.

Mais revenons à la pièce et à Steve Kalfa. Je l’ai vu jouer il y a quelque temps  » Le chandelier enterré  » et j’avais été conquise par son jeu et l’émotion qu’il faisait ressortir de ce monologue à plusieurs voix. D’après les échos des précédentes représentations, la même magie opère pour  » le mendiant de Jérusalem « . Et quel plus bel hommage aux 50 ans de la libération de Jérusalem que de jouer cette pièce à Jérusalem.

Alors,  pas d’hésitation, c’est un spectacle à ne pas rater.

Pour réserver vos places :
www.kalticket.com/lmdj
058 50 75 13

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *