Le musée du film israélien

musee du film israelien

Le musée du film israélien

Quoi de plus normal que de découvrir un musée du film israélien dans un complexe cinématographique. Et cela est encore moins surprenant quand on sait que l’homme derrière ce projet n’est autre que Léon Edery, un des fondateurs avec son frère Moshé, de la société United King Films qui finance et distribue des dizaines de films par an. Les frères Edery sont tous deux arrivés enfants en Israël avec leurs parents, depuis Tanger au Maroc. Déjà dans sa jeunesse, Léon est passionné de cinéma et commence sa “carrière” en étant projectionniste dans différentes salles. C’est d’ailleurs ce qui a inspiré le logo du Musée du Film Israélien ouvert depuis peu au 2ème étage du Cinema City à Jérusalem. Ah oui bien sûr il faut aussi préciser que les frères Edery sont à l’origine de la création du réseau cinématographique Cinema City en Israël, avec des complexes dans plusieurs villes : Jérusalem, Ramat Hasharon, Rishon LeZion, Kefar Saba et Natanya.

 

Des machines venues d’une autre époque

 

materiel film

 

Le Musée du Film Israélien de Jérusalem est le premier musée de son genre en Israël. Il permet de découvrir toute une collection d’équipements cinématographiques avec bien sûr de nombreuses caméras et plusieurs appareils de projection. Mais il réunit aussi de façon exceptionnelle, des objets ayant appartenu à la période près cinématographique des Frères Lumière. Les plus vieux datent de 1867! C’est ainsi qu’on peut admirer plusieurs “jouets optiques” qui permettaient dès le 19ème siècle de faire “bouger” des images. On a tous regardé à travers les fentes tournantes d’un zootrope pour voir bouger un personnage. Dans une vitrine on peut également admirer les premières caméras des frères Lumières (à droite) et d’Edison ( à gauche)

 

film camera

 

Tout sur le cinéma israélien

Mais le premier intérêt de ce musée du film israélien est bien sûr de faire une rétrospective sur les films israéliens et sur l’industrie cinématographique en général. Cette partie là de l’exposition est entièrement interactive et donc très ludique.

film 11 ecrans

 

Tout d’abord, un mur de 11 écrans permet de voir ou revoir des extraits – de une minute et demie – de tous les films israéliens sortis entre 1965 et 2015. Sur l’écran correspondant à chaque époque, il suffit de choisir un des films et on en regarde un extrait avec un casque pour le son.

Un peu plus loin, une petite salle de cinéma passe des films réalisés par des étudiants en cinéma. 25 films sont au programme qui dure une douzaine de minutes.film theatre

 

 

 

 

Un grand mur retrace les scènes cultes des films israéliens les plus connus de ces dernières années. A l’aide d’une tablette et en la pointant sur telle ou telle image, on peut également voir un extrait du film en question. Pour ceux qui veulent évaluer leur connaissance du cinéma israélien, ils peuvent tenter un petit quiz.

 

film mur

 

Enfin, la dernière partie du musée, propose des petits films documentaires sur différents écrans. On y trouve :

  • l’histoire du cinéma juif de l’Europe à Hollywood,film histoire
  •  les juifs derrière Hollywood et l’histoire des différentes sociétés de production américaines
  •  des biographies des acteurs juifs d’Hollywood – et il y en a toute une palette
  •  une présentation de Sam Spiegel le fameux producteur – Le pont de la rivière Kwai, Lawrence d’Arabie –  et de son influence sur le cinéma israélien

 

Bref, on passe un très bon moment au milieu de ces films et de ces acteurs. Alors la prochaine fois que vous allez au Cinema City voir un film, arrêtez vous au 2ème étage.

Le musée est ouvert tous les jours de 10h à 16h. Il est gratuit. Toutefois, pour être sûr que tous les écrans sont allumés, mieux vaut planifier à l’avance et appeler une heure avant d’arriver pour la visite, Orit au 0545917021.

 

Pour d’autres visites, voici la liste des musées de Jérusalem.

 

Texte et photos : Valérie Cudkowicz
septembre 2019

Related posts

Give a Reply