London à Jérusalem : une exposition à voir

london à Jérusalem

London à Jérusalem : une exposition à voir

Le musée de la Tour de David propose une nouvelle exposition intitulée : London à Jérusalem. Elle retrace de façon interactive l’influence de l’arrivée des anglais à Jérusalem en 1917 sur le développement culturel de la ville.

En effet, le premier gouverneur mis en place par le général Allenby s’appelait Sir Ronald Storrs. Il arrive en 1917 et s’installe à l’hôtel Fast. Après sa première journée en poste, il veut, comme tout bon anglais qui se respecte, se divertir un peu et donc sortir boire un verre en ville. Mais voilà, à Jérusalem il n’y a pas de bars !

Il décide donc de développer les activités culturelles dans la ville : expositions, concerts, bars mais aussi clubs d’échec, clubs sportifs etc… Il faut dire qu’avec le Mandat Britannique, Jérusalem voit arriver de nombreuses familles anglaises qui viennent s’installer en ville. Parallèlement, on note aussi une vague d’arrivée de familles juives et arabes de classe moyenne.

A partir de 1921, la Tour de David, qui était à l’époque un site de “ruines” devient un centre culturel où sont organisés de nombreux événements : expositions d’arts dont les premières d’artistes juifs, concerts, dont le premier fut de hazanout, événements mondains etc.

fink bar london jerusalem
Parallèlement, les bars se développent dans la ville moderne, en dehors des murailles, et accueillent les correspondants étrangers, les diplomates mais aussi les habitants de Jérusalem qui prennent peu à peu goût à ces sorties. Parmi les endroits les plus connus et appréciés se trouvent le bar du King David et le Fink qui lui se trouvait du coté de la rue King Georges. Le Fink était au départ un restaurant puis juste un bar mais il était un lieu de rencontre très fréquenté pendant le Mandat Britannique et encore après, connu pour son fameux goulash. Le Fink a fermé en 2005. Les derniers propriétaires, Edna et Mooly, ont d’ailleurs prêté les objets qu’ils avaient gardés et c’est ainsi que l’on peut voir une reproduction de ce fameux lieu à l’entrée de l’exposition.

london à Jerusalem 1
On s’installe ensuite à une des tables de café au milieu de la salle. De chaque côté du mur, des ” grands écrans fenêtres” , Jérusalem Ouest d’un côté et Jérusalem Est de l’autre, présentent chronologiquement de 1917 à 1948, le développement de la ville sur le plan culturel avec la création de centres sportifs, salles de spectacles, cinémas, bars, lieux d’expositions etc…Sur chaque table on trouve un Ipad sur lequel il est possible de visualiser des petits films comiques qui décrivent eux aussi le développement des différentes activités à travers la ville.

london à jerusalem 2
london à jerusalem pbs

Un peu plus loin, en face d’une reproduction d’un studio de la Palestine Broadcast System, la radio locale, on écoute des extraits d’émissions : concerts et news principalement. Comme pour le reste, il ne s’agit pas de culture anglaise à Jérusalem mais de culture locale sous le Mandat Britannique.

 

 

london à jerusalem cinemaAu bout de la salle, un rideau cache un petit cinéma. Le saviez-vous? Il y avait pas moins de 10 cinémas à Jérusalem sous le Mandat Britannique. Le seul qui reste encore aujourd’hui est le Smadar. Dans ce petit bout de salle reconstituée avec ses fauteuils en bois on peut voir des extraits de films montrant la vie à Jérusalem à cette époque. Tous les jours à 14h, deux films d’époque sont également projetés : le Magicien d’Oz et un film de Tarzan.

 

A ne pas manquer non plus dans le couloir qui mène à l’exposition et à l’entrée en face du bar le Fink , des affiches publicitaires – les cigarettes sport, aller skier au Liban etc  –  qui montrent bien l’esprit de cette époque et comme les temps ont changé depuis.

london à jerusalem pub

Plus d’infos sur le site : https://www.tod.org.il

*crédit pour la photo de couverture en noir et blanc : Visitors arriving at the tower of David for the Annual spring Flower Show of the Horticulture Society March 1931. Credit. Zvi oron. Central Zionist Archives. Jerusalem

Pour d’autres idées de sorties, consultez l’agenda de JerusalemFutee

Related posts

Give a Reply