Open House Festival pour découvrir l’envers du décor

open house

Open House Festival pour découvrir l’envers du décor

C’est un des mes événements préférés à Jérusalem : l’Open House Festival – Batim Mibifnim en hébreu. Il se déroule cette année du 18 au 20 octobre 2018. On peut un peu le comparer aux Journées du Patrimoine mais avec quelque chose en plus.

En effet, pendant 3 jours, jeudi, vendredi et samedi, les portes de différentes institutions et maisons, privées ou publiques, s’ouvrent à tous. Vous pourrez, grâce au Open House Festival,  entrer dans des bâtiments devant lesquels vous passez tous les jours sans jamais avoir soupçonné ce qui se passait derrière ses portes. Toutes les visites sont gratuites. Certaines sont organisées et nécessitent donc de réserver à l’avance – attention c’est un événement assez connu et certaines visites sont pleines en quelques minutes – d’autres se font sur la base du 1er arrivé 1er servi ( pour des visites guidées dont le nombre de participants est limité ), d’autres enfin se font en toute liberté, à votre rythme et horaire. La plupart des visites se font avec un guide – architecte, historien, conférencier – en hébreu et quelquefois aussi en anglais.

open house pillobox

Chaque année, le programme change même si certains lieux restent incontournables. Pour ma part, j’avais visité une année, le pillobox qui se trouve dans un petit jardin au coin des rues Tchernikowsky et Rav Herzog et qui servait aux anglais de point d’observation avant la création de l’Etat d’Israël. J’avais également fait la visite dans la vieille ville de la maison du Rav Guez, le rabbin du Kotel toujours vêtu de blanc que l’on voit sur certaines photos. C’était sa fille qui faisait la visite et qui racontait ses souvenirs et la vie de son père. Très intéressant.

 

Cette année, il y a pas moins de 131 visites au programme du Open House Festival. Je vous conseille de passer en revue tout le catalogue et de voir ce qui vous intéresse le plus. Sachez que les réservations commencent le vendredi 12 octobre 2018 alors ne tardez pas trop à vous décider.

Le programme est accessible en hébreu et anglais sur le site : http://batim.itraveljerusalem.com

Voici une petite sélection personnelle :

19 – les archives de la Collection de l’American Colony : des photos, des documents, des oeuvres d’art qui retracent la vie à Jérusalem depuis 1888 – réservation obligatoire

24 – visite guidée de la Synagogue Hecht au Mont Scopus pour ceux qui n’ont jamais vu cette synagogue à la vue imprenable sur Jérusalem et aux nombreux symboles

30 – Speed Design : des consultations gratuites par l’Association des Designers d’Intérieur d’Israël pour réaménager son espace

36 – Chantier de la Nouvelle Bibliothèque Nationale : visite du projet en construction, réservation obligatoire

43 – la Loge Massonique : visites guidées du bâtiment qui accueille les sessions

46 – Entre foi et art : visite de la première galerie d’art ouverte dans un quartier ultra-orthodoxe et visite du quartier

49 – Dans les pas des photographes de l’American Colony : visite et atelier autour de la photo, réservation obligatoire

59 – Graffiti dans le quartier de la Mamilla : en quoi les graffitis de Jérusalem sont-ils différents de ceux d’ailleurs et autres réflexions

91 – Le projet de tunnel à l’entrée de la ville : visite du chantier, réservation obligatoire

101 – le laboratoire de conservation des manuscrits de la Mer Morte : réservation obligatoire

117 – l’envers du décor de Shaare Tzedek : ce que l’on ne voit généralement pas dans un hôpital mais qui permet de comprendre la complexité de la gestion d’un tel bâtiment

122 – le centre de la compagnie d’électricité : comment fonctionne le centre qui gère la distribution d’électricité à Jérusalem, réservation obligatoire

 

Pour d’autres idées de sorties, consultez l’Agenda de JerusalemFutee

Related posts

Give a Reply