Shalva ou comment gommer les différences

shalva

Shalva ou comment gommer les différences

J’avais souvent entendu parler de l’association Shalva : participation au marathon de Jérusalem dans différentes catégories dont celle des 800 mètres pour les associations, concerts organisés par son orchestre de musiciens handicapés ( aveugle, trisomiques ) etc…Mais surtout j’avais lu sur les réseaux sociaux que le nouveau centre Shalva construit à coté de l’hôpital Shaare Tzedek, possédait l’un des terrains de jeux les plus beaux et originaux de Jérusalem. Alors comme je vois souvent de posts de mamans qui cherchent des nouveaux lieux de sorties pour leurs enfants, je suis allée voir.

Quelques mots sur l’association Shalva

L’association Shalva a été créée en 1990 par Malki et Kalman Samuels. Leur fils Yossi étant devenu sourd, aveugle et hyperactif à la suite d’un problème de vaccination, ils se sont battus pour pouvoir communiquer avec lui et l’intégrer à des programmes éducatifs pour les enfants handicapés. Forts de leur expérience, ils ont décidé de faire profiter d’autres enfants et d’autres parents de leur parcours et de leurs ” techniques” d’éducation en créant l’association Shalva.

Depuis, cette association aide plus de 2000 enfants et adultes souffrant de handicaps à s’intégrer dans la société. Elle aide aussi leurs familles à assumer cette vie quotidienne pas tout à fait comme les autres. Tous les soins et toutes les activités proposés le sont gratuitement.

SHALVA CENTRE

Shalva propose plusieurs programmes, entre autres :
* Me and Mommy : un programme parent/enfant qui se déroule une fois par semaine et qui propose des activités pour aider les bébés dans leurs premières étapes de développements et les parents à gérer leur nouveau statut de parents d’enfants handicapés
* Aide à l’intégration dans le système scolaire ” normal” à travers des crèches et des maternelles qui mélangent toutes sortes d’enfants
* Activités après l’école pour les 6-21 ans : sport, théâtre, art etc…Les enfants dorment également une fois par semaine au centre ce qui permet aux parents, frères et soeurs de se reposer et de se concentrer un peu sur eux.
* Sports : différents cours de sport sont donnés dans le centre Shalva qui compte 2 piscines dont une semi-olympique pour des cours de natation ou d’hydrothérapie, des entrainements de basket en collaboration avec Hapoel Jerusalem, des cours de judo sous la direction du champion olympique israélien Ori Sassoun
* Programmes pour adultes : aide à l’indépendance des adultes handicapés par le travail

La liste des réalisations de Shalva serait trop longue mais ce qui fait son originalité c’est que l’association s’occupe des personnes handicapées mais aussi de leur entourage, ce qui est très important. Actuellement on constate de plus en plus que ceux qu’on appelle “les aidants”, ceux qui s’occupent d’une personne handicapée ou malade, sont souvent laissés pour compte.

Vous pourrez trouver plus de détails sur toutes les activités proposées par Shalva sur leur site : http://www.shalva.org/

 

Une aire de jeux originale et inclusive

shalva aire de jeux
Mais ma visite avait pour premier objectif de voir l’aire de jeux qui se trouve d’ailleurs en accès libre devant le centre Shalva. Et je n’ai pas été déçue.

Cette aire de jeux ressemble à première vue à bien d’autres. Mais son originalité est qu’elle est accessible aux chaises roulantes. Ce qui veut dire que les accès y sont larges et sans escaliers bien sûr. Mais aussi que les personnes en chaise roulante peuvent aller se balancer avec les autres ou faire du tourniquet avec les autres.

D’ailleurs, Chen qui m’a fait visiter le centre était très fière de me dire que certaines écoles appelaient pour “réserver ” des créneaux horaires dans l’aire de jeux pour que leurs enfants puissent jouer avec des enfants du centre. Eh oui, les enfants sont souvent moins bêtes que les adultes et ils ne voient pas la différence comme un problème.

Vous aussi vous pouvez venir jouer sur cette aire de jeux.

shalva jeux

Shalva propose plusieurs services au grand public : une façon de faire d’une pierre eux coups

Shalva vit et se développe grâce à des subventions gouvernementales mais aussi aux dons.  C’est pourquoi l’association exploite son nouveau centre à Jérusalem pour proposer aussi des services au grand public. Cela permet à la fois d’intégrer des personnes handicapés dans certaines activités mais aussi de financer le développement de ses différents programmes grâce à une partie des fonds ainsi récoltés. Cela permet aussi au grand public de bénéficier de services de qualité tout en faisant une bonne action en finançant une association.

La synagogue

Shalva possède une très jolie synagogue dans laquelle se réunissent ses membres lors de l’organisation de chabat communs. Mais les particuliers peuvent également la louer pour leurs propres événements familiaux : brith mila ou bar mitsva par exemple.

shalva synagogue

 

Le restaurant

Shalva possède dans ses très beaux locaux un café halavi ouvert à tous. Il fonctionne tous les jours de 8h à 22h, le vendredi matin et le samedi soir après la fin de chabat. Il emploie, entre autres, des personnes handicapées, leur donnant une possibilité de s’intégrer dans la société par le travail. Le café Shalva sert aussi de traiteur pour les événements associatifs, professionnels ou privés organisés dans ses locaux.

Les salles de conférence

Shalva met à la disposition du grand public des salles de conférence entièrement équipées pour des réunions professionnelles ou privées. Il y a également une salle plus grande qui peut contenir jusqu’à 150 personnes, pour toutes les sortes d’événements.

Sachez pour finir qu’il est possible d’organiser des visites du Centre Shalva pour des groupes afin de voir les lieux mais aussi de mieux connaitre les activités de l’association.

N’hésitez pas à venir profiter de l’aire de jeux qui se trouve devant le centre, vous ferez plaisir à vos enfants et à ceux de Shalva en leur montrant qu’il est possible de gommer les différences.

Association Shalva
adresse : 1 route Shalva, Jérusalem
Tél : 02 651 95 55
Site : http://www.shalva.org/

Texte et images : Valérie Cudkowicz

Related posts

Give a Reply