Visite de la Knesset en français

Visite de la Knesset en français

Alors la politique comment ça marche?
Rassurez-vous, même si le système israélien n’est pas le même que le système français, les deux ont un point commun…..je n’y comprends rien ou pas grand-chose ;). Mais comme je ne veux pas mourir idiote – ou alors le plus tard possible – je suis allée chercher des réponses lors d’une visite guidée en français de la Knesset. Les visites ont lieu tous les dimanches et jeudis. Pas besoin de réserver, il suffit de venir avec un papier d’identité – teoudat zeout ou passeport – et vêtu correctement – pas de short ni de crocs. La visite en français a lieu à 13h.

Le système législatif israélien

Ma visite a commencé par un petit historique sur la création de l’Etat d’Israël et les différents emplacements de la Knesset. De 1948 à 1950, ce qu’on appelait le Conseil Provisoire d’Etat, se réunissait à Tel Aviv dans différents lieux: au musée de Tel Aviv, au cinéma Kessem, au siège de l’Agence Juive etc.. En 1950, le siège de la Knesset est transféré à Jérusalem, au centre ville, au Beit Froumine au coin de King George et Ben Yehuda. Puis un nouveau bâtiment est construit dans le quartier de Guivat Ram, là où la Knesset réside encore aujourd’hui. L’ancien bâtiment du centre ville après avoir été le siège du Ministère du Tourisme puis de la Rabanout, deviendra d’ici quelques mois un musée….de la Knesset bien sûr.

Puis viennent les premières explications du système législatif israélien. La Knesset est composée de 120 parlementaires….comme les 120 juges de l’ancien Sanédrine.

On rentre alors dans une des salles des commissions pour voir un film en français sur le fonctionnement de la Knesset et notamment de ses commissions, dans lesquelles les lois sont proposées, discutées, écrites, modelées avant de passer au vote.

 Puis on se dirige vers la salle principale du Parlement, celle que l’on voit régulièrement à la télé, celle dans laquelle les députés s’expriment, pour ne pas dire s’étripent aussi de temps en temps. Ce qui est surtout intéressant ce sont les petites histoires. La forme de la salle qui représente un chandelier dont la base est occupée par les membres du gouvernement. La vitre qui sépare le public des “invités ” et des parlementaires, depuis qu’un visiteur a tiré sur les parlementaires il y a de cela de nombreuses années maintenant. Le fait de savoir que les bureaux des parlementaires sont installés sur une petite estrade et qu’eux seuls ont le droit de poser le pied dessus – leurs attachés ou les autres personnes n’ont pas le droit d’y mettre physiquement les pieds. C’est aussi amusant, surtout pour les plus jeunes, de voir que les bureaux de certains parlementaires ne sont pas mieux rangés que les leurs et cela même au début des vacances…un bel exemple.

Pendant les visites guidées, il n’y a évidemment pas de session parlementaire en cours. Mais il faut savoir que tout un chacun peut venir librement assister aux débats parlementaires qui ont lieu les lundis et mardis à 16h et les mercredis à 11h.

Les à cotés de la Knesset

Si le rôle principal de la Knesset est le vote des lois, elle a aussi un rôle de représentation. En effet, des personnalités politiques étrangères et autres y viennent régulièrement en visite, et y prononcent même parfois des discours – comme celui du président égyptien Anouar El-Sadate en novembre 1977 que l’on voit dans le film dont on a parlé plus haut.

C’est pourquoi, la visite se termine dans la salle de réception de la Knesset, dans laquelle se trouvent des oeuvres de plusieurs artistes, dont des tapisseries et une mosaïque de Chagal. Les trois panneaux de l’oeuvre de Chagal, qui représente le passé, le présent et l’avenir – difficile à savoir le quel est quelle époque sans les explications de la guide.

 

Mais une visite à la Knesset ne peut pas se terminer sans passer devant la Déclaration de Création de l’Etat d’Israël- ou du moins une copie, l’originale étant gardée ailleurs. Et là aussi les anécdotes sont parfois croustillantes comme celle de celui qui dans la confusion l’a signé deux fois ou celui – je ne donne pas les noms pour que vous gardiez des surprises – qui n’a pas voulu la signer car elle l’a été plus ou moins par ordre alphabétique et qu’il ne voulait pas que son nom ne soit pas au même niveau que celui de Ben Gourion, soit tout en haut….

Bon il y a encore beaucoup d’autres choses à découvrir lors de cette visite que je vous conseille vivement.

Knesset
Adresse – 1 Kaplan Street
Tél – 02 675 35 38
Site – 
www.knesset.gov.il

Related posts

Give a Reply