De l’orphelinat syrien à Beit Hakehilot, musée de la culture et de l’héritage juifs !

Schneller

De l’orphelinat syrien à Beit Hakehilot, musée de la culture et de l’héritage juifs !

Laissez-moi vous raconter ma dernière sortie avant le confinement de Rosh Hashana. Il faut dire que ces derniers temps, les musées étant plus ou moins fermés et les spectacles arrêtés, je passe beaucoup de temps à la maison…Alors quand j’ai reçu une invitation pour découvrir le projet de Kehiloth Ysrael j’ai sauté sur l’occasion.

Rendez-vous était donc pris au Beit Schneller, rue Malchei Ysrael. Ce bâtiment, ancien orphelinat allemand au 19ème siècle va devenir d’ici 2023 – 2024 un musée interactif et un centre d’études sur les communautés juives du monde entier et sur l’héritage et la culture juive du passé et du présent.

Quelques photos de Beit Schneller aujourd’hui

Mais ne brûlons pas les étapes …

L’histoire du campus Schneller

L’histoire de l’endroit remonte à l’époque du Deuxième Temple et des légions romaines qui y stationnaient, comme le prouvent des vestiges retrouvés sur place.

En 1856, Johann Ludwig Schneller, un gérmano suisse, y construit la première maison de Jérusalem en dehors des murailles de la vieille ville. Cette maison est d’ailleurs la première aussi à avoir des plafonds plats ( une histoire liée à la possibilité de faire venir à Jérusalem des poutres en bois assez longues alors qu’il n’y a pas de fôret sur place ). En 1860 l’Orphelinat Syrien – c’est ce qui est toujours écrit en allemand sur le fronton du b$atiment, (cf photo de couverture ) ouvre ses portes. Il recoit d’ailleurs en 1898 la visite du Kaiser allemand de passage à Jérusalem. Schneller développe le terrain alentour et ajoute à son campus une trentaine de bâtiments dont une école pour aveugles – aujourd’hui une école pour filles – une fabrique de briques, une imprimerie, une boulangerie etc… bref il jette les premières bases du “développement industriel” de Jérusalem.

Schneller campus 1800
Le campus Schneller à la fin du 19ème siècle

Schneller Kaiser
La visite du Kaiser en 1889

Durant la Première Guerre Mondiale, le Beit Schneller devient le quartier général de l’armée turco-australienne. Il faut dire que la famille Schneller n’est pas très philosémite … bien au contraire et que quelques drapeaux nazis flotteront sur le campus quelques années plus tard.

Schneller anglais

En 1939, les anglais déportent tous les allemands de Jérusalem et font du bâtiment principal, une base militaire.

( sur la photo : 1939 -quartier général anglais )

schneller IDF

En 1949, la Haganah reprend le contrôle du bâtiment et le transforme en prison puis en base militaire d’où partiront jusqu’à la Guerre des Six Jours, des convois d’armes et de nourriture.
De 1970 à 2008, le Beit Schneller de vient une base de Tsahal qui comprend entre autre le Commandement du Front Intérieur et le centre médical militaire de Jérusalem.

(sur la photo : 1959 – soldats israéliens déguisés en officiers de police)

Le projet Beit Hakehilot

Le Kehilot Ysrael Institute a été créé en 2013 par le Rav Yaakov Hillel pour préserver et rendre accessible la riche culture et l’héritage des communautés juives du monde entier. Il possède une des plus grandes collections de manuscrits juifs et a déjà digitalisé plus de 1.8 millions de pages.

Ce qui relie les différentes communautés juives à travers le monde et le temps, ce sont ses valeurs juives qui ont influencé partout la culture, la pensée, la science, les arts et bien d’autres choses. Tout cela s’est transmis de génération en génération à travers des lettres, des livres, des chants, des poèmes … bref à travers le pouvoir de l’écriture. C’est elle qui a fait passer les coutumes spécifiques à chaque communauté ainsi que les savoirs particuliers.

Le projet de Beit Kehilot est de créer un endroit où chaque juif pourra apprendre sur la culture dont il est issu et sur celle des autres communautés. Les jeunes sont la cible première de ce projet. A travers des expositions interactives, le but est de rendre accessible à chaque juif sa culture / son héritage / ses traditions, mais aussi d’apprendre tout ce qui constitue la richesse du judaîsme d’hier et d’aujourd’hui.

Un musée ultra-moderne et sous terrain permettra de découvrir toute cette richesse. A travers chaque lettre de l’alphabet et grâce à des techniques visuelles modernes, le visiteur pourra appréhender toutes les facettes du judaïsme.

Quelques visualisations du futur musée Beit Hakeilot

musée Schneller1

musée Schneller 2

Schneller musée 3

Schneller musée 4

Pour finir une petite anecdote pour les cinéphiles. Vous ne le savez peut être pas mais des scènes de 2 films célèbres ont été tournées au Beit Schneller …….
* une scène du film Exodus avec Paul Newman en personne
* certaines scènes du film Ushpizin

Si vous voulez en savoir plus sur ce projet, inscrivez-vous sur www.kyi.org.il

Valérie Cudkowicz – septembre 2020

Related posts

Give a Reply