Le bus, le tram : comment ça marche?

Le bus, le tram : comment ça marche?

Jérusalem bénéficie d’un bon réseau de transports en commun. Personnellement, je préfère prendre le tram et le bus que ma voiture ( cf l’article sur le stationnement en ville 🙁 en cliquant ici)

Toutefois, les lignes de bus étant changeantes, il faut savoir qu’il n’existe pas de plan des transports en commun à Jérusalem. Il faut se tenir au courant grâce aux sites internet ou aux applications.
Mais comprenez bien l’idée globale du réseau. Il s’agit de faire une ligne centrale, sorte de colonne vertébrale, avec la 1ère ligne de tram qui va du nord au sud de la ville. Depuis cet axe central on fait partir un réseau de ” côtes “, de lignes de bus desservant les différents quartiers et ramenant les habitants vers le tram.

La rav-kav – le sésame des transports

La rav-kav – que l’on peut traduire comme “beaucoup de lignes” – est une carte à puce rechargeable qui permet de voyager dans le tramway et les bus de Jérusalem mais aussi dans le train et les transports en commun de la plupart des villes en Israël.

Il en existe 2 différentes :

la rav-kav normale qui est gratuite et personnelle avec votre photo.
Avantage
: en cas de perte ou de vol, la somme chargée sur la carte est transférée gratuitement sur votre nouvelle carte.
Inconvénient : elle est personnelle et vous êtes donc seul à pouvoir l’utiliser.

la rav-kav anonymi qui coûte 5 NIS et n’est pas personnelle.
Avantage : n’importe qui peut l’utiliser – vous si vous avez oublié de recharger votre rav-kav personnelle, le cousin de France qui est de passage pour quelques jours, la copine tête en l’air qui a oublié la sienne à la maison.
Inconvénient : si vous la perdez, vous ne pouvez pas récupérer les éventuelles sommes chargées dessus.

 

La rav-kav s’obtient dans les différents bureaux de Citypass – Tahana Merkazit, place Davidka en ville, Kanyon de Pisgat Zeev etc –  sur certains stands volants installés dans les centres commerciaux ou dans les rues les plus fréquentées de la capitale ou dans les bus pour ce qui est de la version anonymi.

La carte peut être chargée avec un billet simple ou avec plusieurs – généralement 10 ou 20 trajets. Il est possible d’y inscrire des abonnements à tarifs spécifiques – mensuels ou annuels, pour enfants, étudiants, retraités etc…Il est également possible de la charger avec une somme d’argent de son choix – erets tsabur – et de l’utiliser pour des voyages en bus, tram ou train à Jérusalem et dans tout le pays.

Elle se recharge dans les bus auprès des chauffeurs, dans certains magasins / restaurants, aux automates des stations de tramway, dans les bureaux Citypass et maintenant aussi dans toutes les villes du pays avec des automates – genre distributeur d’argent – pour recharger sa carte.

 

 

 

 

 

Bon à savoir : Il existe aussi une possibilité de recharger sa carte depuis son portable grâce à l’application ravkavonline ou depuis son ordinateur par l’intermédiare d’un petit appareil qui s’y branche. Cet apparaeil est en vente dans les bureaux Citypass pour quelques shekels.

 

La rav-kav permet avec un seul ticket de voyager pendant 1h30 en changeant de moyen de transport – de passer d’un bus à l’autre ou du bus au tram – sans avoir à reprendre de ticket. Attention à ne pas oublier de la ” composter ” à chaque montée dans le bus ou dans le tram.

Si vous n’avez pas de rav-kav, vous pouvez acheter un ticket pour un voyage unique dans le tram, sans changement.

Pour savoir où et comment charger sa rav-kav,  cliquez  sur le lien http://jerusalemfutee.com/nouveau-rechargez-votre-rav-kav-a-cote-de-chez-vous

Le tramway

Le tramway de Jérusalem compte pour l’instant une seule ligne qui traverse la ville du nord – Pisgat Zeev – au sud – Mont Herzl. Il passe par la vieille ville, le centre ville moderne, le shouk Mahane Yehuda, la tahana merkazit et dessert 23 stations. Le trajet complet dure environ 45 minutes. Le tramway fonctionne de 5h30 à minuit du dimanche au jeudi, jusqu’à environ 1h avant chabat le vendredi et d’environ 1h après chabat le samedi à minuit.

Il existe 3 parkings le long du trajet du tramway qui permettent de garer sa voiture gratuitement et de continuer son parcours en tram ou en bus : Pisgat Zeev, Amunition Hill et Mont Herzl.

Attention de ne pas oublier de composter le ticket ou de passer la rav-kav devant la machine en entrant dans le tram. Les contrôles y sont très fréquents.

Le bus

Les bus de la compagnie Egged desservent tous les quartiers de la ville. Leurs itinéraires et horaires sont consultables sur le site www.egged.co.il, site en hébreu, anglais et russe.

Pour voyager en bus, il faut maintenant obligatoirement utiliser sa rav-kav – les chauffeurs ne sont plus autorisé à vendre des tickets. Il faut savoir qu’en Israël, on monte dans le bus généralement par l’avant et qu’on en descend par les portes arrières. Toutefois, depuis quelques mois, certains bus sont équipés d’appareils pour valider sa rav-kav au niveau des portes arrière, ce qui évite de faire la queue à coté du chauffeur.

Sachez que dans le bus il est possible de prendre plusieurs tickets sur une même carte, à condition qu’elle soit suffisamment chargée bien sûr. Vous pouvez donc dépanner votre enfant tête en l’air ou votre cousin de passage à Jérusalem. Mais attention, cela ne fonctionne pas dans le tram, même en cas de transfert du bus au tram. Dans ce cas, il faudra acheter des tickets pour ceux qui n’ont pas de rav-kav pour voyager en tram.

De plus en plus d’arrêts de bus à Jérusalem sont équipés de panneaux électroniques qui indiquent – plus ou moins folkloriquement il faut l’avouer – dans combien de minutes passeront les prochains bus suivant leur numéro. Mais la plupart des habitués des transports en commun utilisent l’application moovite pour ne pas avoir à courir après le bus ou à attendre des heures aux stations. Pour ceux qui ne sont pas connectés en extérieur, il existe aussi un numéro de téléphone – le 072 20 20 200 – qui vous indique en hébreu quand passera le prochain bus. Pour cela il suffit de rentrer le numéro de la station suivie de # ( numéro affiché sur le panneau de la station sur lequel se trouve aussi la liste des bus qui s’y arrêtent ) et le numéro du bus que vous attendez suivi de # ou de faire directement * # pour savoir le prochain bus qui passera par là.

Si tous les chemins mènent à Rome, tous les bus ou presque passent à Jérusalem par la Tahana Merkazit, la Gare Centrale des autobus. C’est de là que partent et arrivent les liaisons interurbaines.

Related posts

Comment ( 1 )

  • Nicolas

    Bonjour
    Votre site ” Jérusalem futée ” est très bien fait et très utile.
    Beaucoup de bons conseils et très pratiques.
    Je suis venu à Jerusalem 1 semaine et ce dernier m’a beaucoup aider.

Give a Reply