Visiter Jérusalem en “français”

jerusalem français

Visiter Jérusalem en “français”

D’ici quelques jours ça sera les vacances de Noël et de Nouvel An 2018 en France et vous aurez peut être de la visite de votre famille ou de vos amis. Cette année, les vacances françaises ne tombent pas en même temps que celles de Hanouka ici et vous aurez donc moins de temps à leur consacrer. J’ai donc pensé vous faire une petite liste de choses à faire à Jérusalem – visites en français, lieux à ne pas manquer etc...- qui devrait vous aider à les tenir occupés et à leur faire découvrir des choses originales.

En effet quand on est touriste francophone en Israël et qu’on ne parle pas forcément hébreu, il n’est pas toujours facile de savoir ce que l’on peut faire. Et si l’aller-retour au Kotel est un incontournable, Jérusalem a bien d’autres visites à offrir et de plus en plus peuvent se faire en français.

Les incontournables

Il y a des lieux qu’il faut absolument aller voir quand on est à Jérusalem. Que ce soit lors de sa première visite ou même après des dizaines, ce sont des endroits dans lesquels on aime passer un peu de temps et où il n’y a pas de barrière de la langue.

Le Kotel

kotel françaisAucune visite de Jérusalem ne peut se faire sans une visite, même rapide au Kotel.  Il y a différentes façons d’y arriver et on peu varier les plaisirs en ne prenant pas toujours le même chemin. Depuis la Porte de Jaffa, vous pouvez soit passer par le shouk et descendre par la rue David jusqu’au Cardo ou passer le long du musée de la Tour de David et faire le tour par le quartier arménien comme les voitures ou tourner par la rue Saint James et rejoindre le Cardo et la Synagogue de la Hurva. Ensuite pour descendre jusqu’au Kotel vous pouvez suivre la foule et prendre les grands escaliers qui arrivent à droite du Kotel ou faire un petit détour dans les ruelles et la rue Misgav Ladash pour admirer le Kotel depuis en haut et descendre par les escaliers qui arrivent du coté gauche de la place.

Pensez aussi à faire un tour au Kotel de nuit, c’est ouvert 7j/7 24h/24 car l’ambiance y est souvent plus intime.

Le shouk Mahane Yehuda

C’est le lieu où il faut aller pour faire quelques achats. Les épices bien sûr, mais aussi d’autres objets à rapporter comme cadeaux ou à s’offrir. En effet, on y trouve de plus en plus de boutiques de judaica – objets juifs comme des talith, des bougeoirs, des couvertures pour couvrir la plata etc..- et les prix ne sont pas plus chers qu’ailleurs en ville. Mais il y a aussi dans les petites ruelles du shouk des boutiques d’artistes israéliens, bijoux, chapeaux ou vêtements. De toute façon on va d’abord au shouk pour son ambiance.

Mais on y va aussi pour y manger. En effet, le shàuk Mahane Yehuda permet de faire un tour du monde culinaire sur quelques mètres carrés. Les cantines du début du 19e siècle où venaient manger les ouvriers des alentours ont été remplacées par des petits restaurants aux saveurs de différents pays : des pâtes comme en Italie, des fish and ships à la mode anglaise, des sandwishs sud américains de chez Pepito’s, du houmous avec de la viande hachée à la libanaise chez Manou bashuk, des knaffé – assiette de fromage cuit surmonté de vermicelles et sucré au sirop de rose – chez Ir David, saucisse choucroute à l’allemande chez Berlina etc…On n’oublie pas les glaces Mousseline – pamplemousse menthe, basilique ou wasabi – pour le dessert. Et on arrose le tout d’une bonne bière israélienne à choisir parmi le vaste choix proposé chez Beer Bazar, un incontournable des lieux en journée et surtout en soirée.

saveurs shuk françaisPour en savoir plus sur le shuk
” les 1001 saveurs du shuk “
” 2 choses à gouter absolument au shuk “

La promenade Hass

promenade hass françaisC’est une des plus belle vues de Jérusalem, directement sur les murailles de la vieille ville. La promenade Hass à Talpiot  – rue Daniel Yanovski sur Waze – offre une petite bouffée d’air pur et de verdure à ses visiteurs. On peut y aller pour un pique nique ou tout simplement pour se promener un moment. Elle est facile d’accès grâce notamment à son petit parking et aux places de stationnement qui la longent. On peut aussi y louer des seegway et partir en balade à partir de là.

 

Les visites qui se font aussi en français

Jérusalem compte plus d’une cinquantaine de musées qui couvrent tous les domaines : histoire, art, musique, vie quotidienne, sciences etc… Si certains se visitent facilement sans trop d’explications – comme le musée d’Israël dans lequel il est possible de voir de nombreux objets archéologiques mais aussi des oeuvres d’art dont des tableaux d’artistes mondialement connus – d’autres se comprennent plus facilement en français. Et il faut dire que ces dernières années, un certain nombre de musées ont fait des efforts particuliers pour proposer des visites guidées et/ou des explications en français à leurs visiteurs. En voilà la liste ( sans ordre prédéfini ) :

Le musée Herzl

C’est un musée qui retrace de façon interactive la vie et la vision de Théodore Herzl. La visite peut se faire dans plusieurs langues, dont le français. Pour cela il suffit d’appeler le musée et de demander quand est programmée une visite en français. Sachez qui s’il y en a pas de prévu mais que vous êtes quelques uns à être intéressés, on vous propose facilement un créneau.

Site internet: www.herzl.org

Yad Vashem

C’est une visite incontournable à faire à Jérusalem. Le musée retrace à l’aide de nombreux documents et vidéos le déroulement de la Shoah et la vie des juifs à cette époque à travers toute l’Europe. La visite peut se faire en français grâce des audio-guides.

Si vous visitez Yad Vashem, n’oubliez pas de faire un tour en dehors du musée principal, car il y a beaucoup d’autres choses à découvrir sur ce campus, comme la Vallée des Communautés Perdues, le Jardin de Justes ou le musée d’art de la Shoah.yad vashem jerusalemfutee

Pour plus d’infos, cliquez sur ” Yad Vashem : ce que vous n’avez sans doute pas encore vu “

Site internet : http://www.yadvashem.org/

Amunition Hill – Guivat Hatarmoshet

C’est un des sites sur lesquels s’est déroulée la Guerre des Six Jours en 1967. Il est devenu depuis un lieu de mémoire avec une exposition sur le déroulement des événements qui ont mené à la libération de la partie occupée de Jérusalem. Les faits sont ainsi racontés sous différents angles : militaire, international et personnel. La visite se fait avec des écouteurs. Ils peuvent être programmés en français.

Plus d’infos sur l’article ” Guivat Hatarmoshet : se souvenir d’abord des hommes “

Site internet : www.givathatachmoshet.org.il

Plugat Hakotel

Ce nouveau petit musée dans la vieille ville raconte l’histoire de cette unité de jeunes volontaires qui assurait entre autres missions, la sécurité des juifs dans la vieille ville avant 1948. Un autre de leurs faits d’armes a été de sonner du shofar à la sortie de Kipour au Kotel alors que cela était interdit par les Britanniques. L’histoire de la Plugat Hakotel est racontée à travers 2 films, disponibles en français.

Pour en savoir plus, cliquez sur l’article ” Plugat Hakotel : les héros de la vieille ville “

Le FOZ

Le Friend Of Zion museum est un musée qui met en avant le lien et le soutien qui a toujours existé entre des non juifs les juifs. Que ce soit il y a plusieurs siècles ou bien plus récemment au moment de la Shoah avec les Justes, au moment de la création de l’Etat d’Israël avec certains hommes politiques étrangers ou même aujourd’hui avec des gestes parfois simples mais pleins de signification, des non juifs se sont à toute époque dressés pour aider et défendre les juifs de par le monde et le musée leur rend hommage. Tout comme le musée Herzl, il est complètement interactif et la visite peut se faire en français sur simple demande.

Site internet : www.fozmuseum.com

Le musée de la musique hébraÏque

musee musique françaisSitué dans le joli quartier de Nahalat Shiva, juste à coté de Kikar Hamuzika, le musée de musique hébraïque est une des plus belles collections d’instruments de musique au monde. A travers 7 salles et donc 7 régions, on peut voir les instruments mais aussi les entendre et voir qu’elle a été leur influence sur la musique d’hier et d’aujourd’hui. Le musée se visite avec un Ipad, qui peut être programmé en français. On y découvre aussi une maquette du Temple de Jérusalem que l’on visite en 3D grâce à des lunettes Google, une grande expérience.

Pour en savoir plus sur Kikar Hamuzika, dont le musée, lisez l’article “Kikar Hamuzika : une pause musicale au coeur de Jérusalem “

Site internet : http://hebrewmusicmuseum.com

 

 

La Knesset

La Knesset est le parlement israélien. n peut le visiter et en apprendre plus sur le fonctionnement des institutions et des pouvoirs en Israël. Des visites en français ont lieu tous les dimanches et jeudis à 13h. Il n’est pas nécessaire de réserver, il suffit de se présenter sur place en avance avec obligatoirement un passeport ou une teoudat zeout.

Pour en savoir plus sur la visite, lisez l’article ” Visite de la Knesset en français “

Site internet : www.knesset.gov.il

Le petit train de la vieille ville

Si vous êtes un peu paresseux, ou nostalgique, ou accompagné de petits enfants, le petit train de la vieille ville est fait pour vous. Il vous transporte de la Porte de Jaffa au Kotel en passant par le quartier arménien et le quartier juif, tout en vous donnant en français quelques explications historiques et géographiques en chemin. Le retour à la Porte de Jaffa se fait par la Vallée de Imnon. Il est possible de le prendre juste pour un aller ou un retour.

Plus d’infos sur le site : http://www.jerusalemoldcitytrain.com

 

Pour consulter la liste des musées de Jérusalem, cliquez sur l’image ci-dessous

musées

 

Quelques autres idées en vrac

Voici encore quelques autres suggestions à faire à vos visiteurs francophones pour découvrir Jérusalem, sans que leur manque d’hébreu ne soit un trop grand handicap.

La maquette de Jérusalem

maquette français

Au niveau -1 du bâtiment principal de la mairie de Jérusalem, place Safra, se trouve une énorme maquette de Jérusalem. Elle sert, entre autres, à établir l’impact des nouveaux projets immobiliers sur l’allure générale de la ville. Elle se visite sans rendez-vous, directement en sonnant à la porte du service urbanisme.

Pour en savoir plus, cliquez sur l’article ” Jérusalem d’aujourd’hui et de demain”

La Première Gare

Le site de l’ancienne gare de Jérusalem, en face du Gan Hapaamon et à coté du Moulin de Montefiore, est devenu un incontournable de la scène culturelle de Jérusalem. On y trouve différents restaurants et bars pour se restaurer. Mais surtout, un programme culturel riche et varié avec des animations, des concerts et d’autres événements gratuits presque tous les jours. C’est également le départ de la promenade du Parc Messila, qui suit les anciens rails de chemin de fer sur plusieurs kilomètres, de la Première Gare jusqu’à Malha. On peut s’y promener ou y faire du vélo ( ils sont en location en version classique, électrique ou même tandem à la Première Gare ).

Site internet pour voir le programme : http://firststation.co.il

Le “Sons et Lumières” de la Tour de David

C’est un très beau spectacle dans un très bel endroit. Le nouveau spectacle “Le Roi David ” retrace sur les murs de la Tour de David, à grand renfort de musique et de projecteurs, la vie de ce personnage haut en couleur et ses représentations artistiques, tableaux, sculptures, à travers les âges.

Pour en savoir plus, lisez l’article ” Le roi David dans tous ses états “.

le roi david jerusalemfutee

texte et photos : Valérie Cudkowicz
décembre 2018

Related posts

Give a Reply